Pourquoi nos prix augmentent

Depuis l’été 2021, on a augmenté les prix de plusieurs de nos vêtements : 1€ de plus pour la culotte, 2€ de plus sur le boxer, 5€ de plus pour la chemise oxford, 10€ de plus pour le pull léger, etc.

En cause : principalement l’augmentation du prix du coton, qui a presque doublé depuis 2020 (cf. cette courbe). C’est notamment lié au fait que de nombreuses marques ont arrêté d’utiliser du coton chinois après le scandale du travail forcé des Ouïghours. Le coton bio a, lui, augmenté encore plus vite après que l’organisme GOTS, qui garantit l’origine bio du coton, ait détecté des fraudes et ait éjecté de nombreux fournisseurs.

Face à cette augmentation de leurs coûts, les marques peuvent avoir 3 stratégies :

  • Gagner moins d’argent par vêtement ou dit autrement “diminuer leur marge”. Cela peut être une option si la marge est importante, comme chez les marques à logo ou les marques de luxe, mais pour nous, c’est impossible : comme nous l’avons expliqué ici, notre marge est déjà dans les plus basses du marché, la diminuer reviendrait à mettre en péril notre modèle économique
  • Produire moins bien : en rognant sur la qualité de nos matières, en renonçant au coton bio par exemple pour choisir du coton conventionnel, ou bien en délocalisant la production dans des pays à bas coûts. Bien entendu, rien de cela n’est envisageable pour nous
  • Augmenter les prix : c’est malheureusement la seule option qui nous reste.

Personne ne sait ce que nous réserve l’avenir : si les prix des matières continuent à augmenter, les prix de nos vêtements devront suivre cette tendance. Par contre, si les prix reviennent à un niveau “avant-covid”, les prix de nos vêtements diminueront aussi.